Rechercher
  • Anne-Sophie Ketterer

Economie Sociale et Solidaire et transition environnementale et sociale

Depuis environ 2 mois, je mène une série d’entretiens sur le thème de la transition environnementale et sociale avec différents acteurs des Pyrénées (principalement entre Tarbes et Pau). Une de mes questions concerne l'Économie Sociale et Solidaire : “Connaissez vous les acteurs de l’ESS sur le territoire, comment travaillez vous avec eux et pensez vous qu’ils ont un rôle à jouer dans cette transition ? “


Et voici les réponses que j’obtiens en majorité :


"Je ne sais pas vraiment ce que c’est l’ESS ?"

Pour beaucoup l’Economie Sociale et Solidaire est un concept flou.. Qui en fait partie ? Quelles sont les valeurs communes ? Quels types d’organisation ? Même pour des structures de l’ESS, ce n’est pas toujours évident de se sentir appartenir à ce domaine de l’économie !


D’après la loi du 31 Juillet 2014, l’ ESS est avant tout “un mode d’entreprendre et de développement économique adapté à tous les domaines de l’activité humaine.” C’est beaucoup plus clair non ?

Heureusement la loi précise ce “mode d’entreprendre” :

  • Entreprendre avec une finalité sociale : l’objectif de la structure n’est pas uniquement le partage des bénéfices, mais il doit y avoir une utilité sociale à l’activité : réinsertion, éducation, santé, etc..

  • Les bénéfices sont consacrés à la réalisation de l’activité, son développement et son maintien.

  • Une gouvernance démocratique : 1 personne = 1 voix.


Historiquement, l’ESS regroupe beaucoup de structures liées à la réinsertion, l’accès à l’emploi. On pense également aux services à la personne et aux activités sportives et culturelles. Cependant, il n’y a pas de restriction. L’industrie, le logement, les activités de distribution et autres peuvent relever du domaine de l’ESS. Tout dépend de la finalité de l’activité et de la gouvernance.


Les associations en sont un acteur majeur et représentent 80% des structures de l’ESS, mais il n’y a pas que cette forme d’organisation. Les coopératives, les fondations, les mutuelles et certaines entreprises peuvent faire partie de l’ESS. Encore une fois, la condition est de respecter une gouvernance démocratique et une utilité sociale !


Toute entreprise de l’ESS peut être agréée ESUS “ Entreprise Solidaire d’Utilité Sociale” lui permettant d'accéder à des financements et des réductions d’impôt.



“Je n’identifie pas tous les acteurs de l’ESS”

Il existe une multitude d’acteurs de l’ESS dans les territoires. D’un point de vue national ils représentent 10% de l’emploi salarié dans les zones urbaines, et 17% dans les territoires ruraux. L'Occitanie et la Nouvelle Aquitaine se distinguent avec une part des emplois de l' ESS dans la ruralité importante (voir la carte ci-dessous).

Pourtant ce sont souvent de petites structures. Il n’existe pas d’outil pour répertorier tous ces acteurs. Bien souvent on connaît les plus grosses structures ou celles dans lesquelles nous sommes nous même engagés. Cela dépend donc de notre affinité avec certains sujets !


Pour avoir une petite idée des acteurs de l’ESS dans votre région, vous pouvez consulter le site de la Chambre Régionale de l’ESS de votre région (CRESS Occitanie, CRESS Nouvelle Aquitaine).


Quelques exemples concrets en Béarn et Bigorre : l'association de cirque Passing et le Metling Pote, café associatif à Tarbes ; l'association Ecocène d'éducation à l'environnement sur Pau ; La Fondation d'entreprise AG2R LA MONDIALE qui soutient les projets de l'ESS dans la région ; le collectif AMAP Béarn (Association pour le Maintien de l'Agriculture Paysanne) ou encore Wimoov pour l'accompagnement à la mobilité des personnes fragiles.

Certaines de ces structures se sont regroupées au sein du pôle ESS de Bigorre


Extrait de l'étude Tressons sur l'ESS dans les territoires ruraux


"Ces acteurs sont essentiels pour la transition"

Bien que les personnes que j’ai interviewées aient du mal à les identifier et à délimiter leur périmètre, elles sont toutes convaincues de l’importance de l’ESS dans la transition environnementale et sociale ! En effet, les acteurs de l’ESS sont souvent experts de leur sujets, connaissent parfaitement les enjeux locaux et sont un moyen d’engagement des citoyens essentiel et parfois, unique voie d’engagement citoyen (notamment via les associations)

Au départ tourné vers l’emploi, de plus en plus de structures de l’ESS investissent les domaines de la transition environnementale : économie circulaire avec les recycleries, production agricole durable, énergies renouvelables, etc. Le potentiel est donc important !


L'ESS un levier pour accélérer la transition environnementale et sociale

Pendant le confinement, nous avons pu voir quelles étaient les activités essentielles à notre société. Parmi elles : la santé, les services d’aide à la personne et la production alimentaire; des secteurs importants de l’ESS. Beaucoup de réflexions sont menées actuellement pour proposer un mode plus solidaire et plus respectueux de l'environnement. Des solutions il y en a déjà dans l'ESS, l'essentiel maintenant est de leur permettre de se développer et d'essaimer.

Pour continuer la réflexion sur l'ESS et la transition environnementale et sociale, je vous propose de découvrir le portrait de Julie entrepreneure et Sandra bénévole pour une Fondation.


Pour en savoir plus sur l'ESS je vous conseille :

- Le site de l'Avise pour développer un projet d'entrepreneuriat social

- Les CRESS régionales pour découvrir le paysage de l'ESS dans votre région

- L'étude Tressons pour découvrir l'ESS dans la ruralité

61 vues
 
  • LinkedIn
  • Instagram

©2020 par Anne-Sophie Ketterer. Créé avec Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now