Rechercher
  • Anne-Sophie Ketterer

Des Tiers Lieux pour revitaliser nos territoires

La première pépite du territoire que j’ai découverte était Le Lien, un projet de Tiers lieu à Ibos porté par Camille Rigaud. Les Tiers Lieux sont à la mode, il s’en crée dans les villes, à la campagne..l’état a lancé un programme interministériel appelé “Nouveaux Lieux Nouveaux liens” pour en favoriser l'émergence ainsi qu’un conseil national des Tiers lieux.

Selon les projets, la forme du Tiers Lieu est très différente.. Quels sont les points communs et caractéristiques des Tiers Lieux ?


Retour aux origines

Le concept de Tiers Lieu a été proposé pour la première fois par un sociologue américain Ray Oldenberg en 1989 dans son livre : The Great Good Place. Il y évoque pour la première fois : The Third Place à traduire par “Troisième lieu”. Selon le chercheur, quelque soit le projet, la situation géographique ou la culture, un Tiers Lieux est une place qui permet de se rassembler dans un cadre informel et l’émergence d’une communauté vivante avec un sentiment d’appartenance. Ce lieu est fréquenté par des habitués.


“Pour moi un Tiers Lieu, c’est là où tu as vraiment envie d'être, ou tu passes de bon moment comme les anciens bistros où on se retrouvait, on discutait, on faisait un peu de business. C’est un entre 2, entre le travail et l’habitation” Camille Rigaud, projet Le Lien

Des usages très divers, des valeurs communes

Ce concept a beaucoup évolué depuis sa création. L’espace de co-working où des indépendants peuvent avoir un bureau de passage et des salariés télétravailler est fréquent. On peut y associer un FabLab, lieu d’innovation. Le tiers lieu peut également être totalement orienté vers les activités culturelles avec des résidences d’artistes, des expositions etc.. On trouve souvent un espace restauration convivial ou un café associatif..


Finalement, quand on y réfléchit bien, ce qui fait un tiers lieux, ce ne sont pas les activités qu’on y trouve, mais la communauté et les valeurs qui le fondent. Tout espace de co-working ou Fablab ne peut pas se revendiquer du Tiers Lieu, cet endroit doit avoir une âme en quelque sorte !




Une preuve de vitalité !

Pour l’état, les Tiers lieux contribuent au développement économique et à l’activation des ressources locales. Dans la vidéo ci-dessous on découvre plusieurs exemples de Tiers Lieux en France, ces espaces sont une preuve de vitalité du territoire. Ils sont le symbole d’une vie associative riche, d’un engagement citoyen de “faire ensemble” et abritent des expérimentations et des formes de coopération nouvelles. En effet autour de ces projets gravitent des entreprises classiques, des structures de l’ESS, des collectifs citoyens, et des collectivités qui peuvent porter le projet..et toutes ces parties prenantes doivent s’écouter, débattre, prendre des décisions sur ce qu’elles ont envie de faire de ce lieu.


C’est aussi l’identité du territoire qui se renforce et le maillage de ces initiatives peuvent pallier l’isolement dans la ruralité.



Les Tiers lieux au cœur de la cohésion des territoires, Ministère de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales


Les clés du succès d’un tiers lieu

Selon Maxime Fourcade, consultant Tiers Lieux, il y a quelques ingrédients indispensables :

  • Une couverture numérique des territoires : pas de co-working sans bonne connexion internet.

  • Un ancrage territorial et une bonne intégration dans l’écosystème d'acteurs pour faciliter la démarche et assurer la pérennité du projet.

  • Une communauté ! Et communauté animée ! C’est elle qui va faire vivre le Tiers Lieu, qui va l’habiter, se l’approprier. Le projet doit répondre à ses attentes, ses usages, et la communauté doit avoir ce fameux sentiment d’appartenance, envie de s’y investir !


Comme beaucoup de pépites de la transition environnementale et sociale, le modèle économique des Tiers Lieux est fragile surtout en territoire rural. Il existe de nombreuses aides à la création (L'Appel à Manifestation d'Intérêt 300 Fabriques) au niveau national et régional (RésO Tiers-Lieux Occitanie et La Coopérative des Tiers Lieux en Nouvelle Aquitaine), mais il faut aussi trouver un modèle pour l’animation et la vie du Tiers lieu, d’où l’importance du portage politique et de la communauté !





Pour découvrir un projet de Tiers Lieu à Ibos (65), suivez ce lien

153 vues1 commentaire
 
  • LinkedIn
  • Instagram

©2020 par Anne-Sophie Ketterer. Créé avec Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now